1001-paris.com
Hébergement web en Suisse romande

Hébergement sur des serveurs dédiés et mutualisés

Bien que chacun adopte une approche quelque peu différente, le logiciel doit offrir une mise en œuvre qui isole le code de chaque site et les privilèges des utilisateurs afin de garantir une sécurité suffisante pour faire fonctionner plusieurs sites web sur un seul serveur dédié partagé.

Pour éviter les conflits dus à l’interprétation de la connexion par les serveurs, chacun des sites hébergés doit avoir une adresse IP distincte.

Les deux options logicielles de serveur web les plus populaires sont IIS pour Windows et Apache pour Linux. Un système de panneau de contrôle basé sur le web, tel que c panel, direct admin ou l’un des nombreux autres systèmes de panneau de contrôle, est fréquemment utilisé pour l’hébergement de serveurs partagés dédiés.

De nombreuses grandes sociétés d’hébergement disposent de leurs propres panneaux de contrôle qu’elles ont construits elles-mêmes.

Bien que cela soit un avantage pour les clients qui ne veulent pas s’occuper de l’administration du serveur mutualisé dédié, cela peut s’avérer être un problème pour les utilisateurs ayant une grande consommation et souhaitant un plus grand contrôle. Le service d’hébergement web doit offrir une gestion du système car il est partagé par de nombreux utilisateurs. En général, les utilisateurs qui ont besoin d’un développement logiciel considérable en dehors de ce que la société d’hébergement prend en charge ne devraient pas choisir l’hébergement sur serveur partagé dédié.

Comme les logiciels libres sont moins coûteux, la majorité des serveurs partagés dédiés fonctionnent avec le système d’exploitation Linux et la suite logicielle lighting. Toutefois, plusieurs fournisseurs proposent des solutions qui sont soit gratuites, soit basées sur Windows.

Spécifications matérielles

Après avoir pris en compte la partie logicielle de l’hébergement sur serveur mutualisé dédié, le prochain élément crucial à surveiller est la présence de caractéristiques matérielles fiables, capables de prendre en charge toutes les applications que vous souhaitez exécuter sur le serveur. Si vous prévoyez d’héberger de nombreux sites web gourmands en ressources, vous devez vous assurer que le serveur dispose d’un espace de stockage suffisant, ou d’un disque dur assez grand pour contenir toutes les données de manière adéquate. Les disques que vous choisissez doivent également avoir une vitesse suffisante pour améliorer les performances de chargement et de téléchargement lors de l’accès à l’un des sites web hébergés.

  • En outre, la vitesse de la mémoire du serveur dédié partagé doit être adéquate.
  • Tout serveur devrait avoir une mémoire vive d’au moins 512 mégabits.
  • Les performances de votre serveur augmenteront en cas de forte charge s’il dispose d’une mémoire adéquate.
  • La mémoire du système affecte surtout les changements de niveau.
  • Il est donc conseillé d’acheter suffisamment de RAM système pour éviter que le serveur ne réponde lentement.

Quelle que soit la configuration que vous choisissez, une double unité centrale de traitement serait le meilleur choix pour un environnement de serveur dédié.

C’est à vous de décider quelle unité centrale de traitement vous convient le mieux ou celle que vous préférez entre Intel et AMD. Si vous n’avez pas l’argent pour une configuration double, pensez à vous procurer au moins une unité centrale de traitement de 2,4 GHz.

Hébergement sur des serveurs dédiés partagés: utilisations

L’hébergement sur serveur mutualisé dédié est très utile, en particulier pour les petites entreprises qui souhaitent avoir un site web mais ne peuvent pas se permettre les coûts d’acquisition et de maintenance d’un serveur.

  • Parfois, la quantité d’espace serveur nécessaire pour un site web peut être insuffisante, ce qui rend peu pratique l’achat d’un seul serveur dédié et le fait de consacrer tout son temps à sa configuration et à sa gestion.
  • La meilleure solution dans ces circonstances serait l’hébergement sur serveur partagé dédié, car il serait assez économique et vous n’auriez pas besoin d’engager du personnel supplémentaire pour gérer le serveur.

Il est essentiel de se rappeler qu’il existe deux approches de base pour exécuter l’hébergement de serveur dédié partagé, en utilisant l’hébergement virtuel basé sur le nom ou sur le protocole Internet.

Hébergement virtuel par nom

Dans l’hébergement virtuel par nom, également connu sous le nom d’hébergement partagé par protocole Internet, une seule adresse IP est utilisée par l’hôte virtuel pour servir de nombreux noms d’hôtes sur un seul système. Dans cette configuration, le nom d’hôte demandé est inclus dans la requête lorsqu’un navigateur web fait une demande HTTP://1.1 pour une ressource provenant d’un serveur web. En fonction des informations fournies par ce dernier, le serveur choisit le site à télécharger.

D’autre part, chaque hôte virtuel possède une adresse de protocole Internet unique dans une configuration d’hébergement virtuel basée sur le protocole Internet, également appelée hébergement dédié au protocole Internet.

La configuration du serveur comprend un grand nombre d’interfaces virtuelles et physiques pour la connexion aux réseaux. Les codes obtenus à partir de l’adresse de protocole Internet fournie par le client lors de la connexion sont utilisés par l’application serveur pour se connecter à un site web spécifique. Pour distinguer les actions et les certificats, le protocole Internet spécialisé a été créé. En termes de sécurité Internet sur un hébergement sur serveur partagé dédié, la configuration basée sur le protocole Internet est nettement supérieure à la conception basée sur le nom.

Les inconvénients de l’hébergement sur serveur partagé dédié

Le plus gros inconvénient de l’hébergement sur serveur partagé dédié est que vous ne pouvez pas accéder directement au système pour effectuer des modifications régulières ; vous devez donc compter sur les administrateurs du serveur pour vous aider en cas de besoin. Les mêmes certificats numériques doivent être utilisés par tous les hôtes virtuels nominatifs ayant la même adresse IP. Cela indique sans équivoque que le serveur n’est pas en mesure de décider quelle clé de cryptage utiliser pour établir une connexion, ce qui compromet la sécurité du site web spécifique.

Autres Articles

Comment cloner son système sous Windows 10 ?

administrateur

Comment naviguer sur Chrome sans connexion ?

administrateur

Commerce-unifié : système optimale pour la commercialisation

alexandre.baverel@eskimoz.fr

Quels sont les avantages qu’offre le ticketing pour améliorer votre SAV ?

Emmanuel