1001-paris.com
manger une glace à paris
Top sur Paris

Où manger une glace à Paris ?

Si vous vous demandez où vous rendre pour déguster une bonne glace à Paris, lisez cet article !

Glaces Glazed

La force de la différence, voilà le créneau de Glazed, glacier de la rue des Martyrs, sortant des clichés gourmands cucus pour afficher fièrement sa fibre révolutionnaire. Ça commence en vitrine, noire de noire et flanquée du logo dessiné par La Planche design, détournant la symbolique communiste et ouvrière « de la main et du marteau » à la sauce Marvel. Prolongement du Food-Truck, un Citroën XY habitué des festivals (Rocks en Seine, We love green…) qui popularisa la marque en 2012, la première boutique Glazed s’affiche en noir, tablier de la vendeuse compris, et gris tôle.

Dans les vitrines, les parfums barrés de l’enseigne. Pas de crème glacée saveur choucroute garnie ou cassoulet, mais des recettes mises au point par Henri Guittet, l’un des deux associés, ex-consultant en stratégie reconverti en pâtisserie spécialité glacerie.

Parmi ses créations, une glace au pop corn et caramel doucement poivrée à se damner (Porn Cop), un sorbet Cococaïne planant à la noix de coco et citron Hyuganatsu, un autre betterave, fenouil, pomme et rhum (Rehab) long en bouche, quelques classiques bien sourcés, pistache d’Iran ou fraise mara des bois, et même des sorbets cocktails reprenant les musts de l’apéro, Spritz et Mojito en tête.

Si les recettes alambiquées font généralement s’allonger la ligne d’attente, on salue l’originalité du produit et les références rock, musique et ciné pour sortir des routines.

  • 54, rue des Martyrs, 9e
  • Ouvert du lundi au mercredi de 12h30 à 20h, du jeudi au samedi de 12h30 à 22h, le dimanche de 10h30 à 18h.

Une glace à Paris

Enfin du frais et de l’inédit dans le Marais. Plombé par les vitrines lugubres des magasins de luxe et enseignes de mode déjà vues, la rue Sainte-Croix de la Bretonnerie voit débarquer en face du prestigieux Pierre Hermé, un nouveau glacier. Encore un.

Et de haute volée celui-là. Bien mitonnée à la sauce rétro par le Meilleur Ouvrier de France Emmanuel Ryon, réputé pour les premiers Café Pouchkine et glacier star d’Anne-Sophie Pic deux années durant, associé à un pro de la restauration, Olivier Ménard, leur boutique s’offre un nom attrape-touriste sans arnaque au bout. Un décor de maison de poupée avec lampes casseroles chromées au plafond, papier-peint géométrique conique et boîtes réfrigérantes plus glamour qu’ailleurs.

Et sous les vitrines coffre-fort à ouverture électronique, les parfums stars de la maison servis sur boules généreuses ou en cup, avec toppings ou pas. Déjà culte, le sorbet kiwi, élu meilleur shoot glacé de l’été ; les grands classiques vanille et chocolat qui tuent ; les inventions du maître à goûter – la glace Medovic et ses éclats de gâteaux au miel -, plus quelques créations osées, dont la saveur curcuma récolté chez Olivier Roellinger pour commencer.

La maison tient aussi son salon de thé jusqu’à 23 heures, sort les bons vieux entremets glacés à embarquer pour dîner (du vacherin à l’omelette norvégienne en passant par la corbeille nougatine), des gâteaux de voyage à offrir à mamy (cakes au thé vert, à la cannelle, noisette…) et une panoplie de boissons lactées incluant lait caramel et milkshakes de compèt’. Rencart idéal en cas de pic de chaleur, la maison devrait attirer son monde en sortant une pâtisserie « street-food » annoncée comme surprenante.

  • 15, rue Sainte Croix de la Bretonnerie, Paris 4e 
  • Tél. 01 49 96 98 33
  • Ouvert du lundi au dimanche de 10h à 23h

Yogurt Factory

Née dans les années 70 aux Etats-Unis, la recette au yaourt glacé représenterait aujourd’hui 10% du marché de la glace. Raison du succès : sa recette moins crémeuse qu’une glace classique, et surtout un taux de matières grasses affichant fièrement les 0%. Un argument de poids qui rameute aujourd’hui toutes les parisiennes stressées du kilo.

Surfant sur la tendance et concurrent direct de My Berry, la Yogurt Factory vient de dupliquer sa boutique de Marseille pour s’installer rue Saint-Merri. Le concept : un stand riquiqui, deux tables et trois chaises, et des garçons en salopette rouge pour servir du Frozen Yogurt à longueur de journée. Selon son degré de gourmandise, on commence par choisir la taille, « mignon, beau ou magnifique », le parfum, nature, le meilleur, et surtout : son topping.

Régressive à mort, la carte s’offre Oréo, Kit-Kat, fraises Haribo, Smarties, Kinder Bueno, Speculoos, Schtroumpfs bonbons gélatine, Chouchous comme à la plage, et bien sûr, le bon, le vrai Nutella. On trouve aussi smoothies et jus de fruits frais, et l’on peut même se goinfrer de Lara Fabian, d’Axel Red et de José Van Damme, 3 variétés de gaufres belges faites maison.

  • 3, rue Saint-Merri, 4e
  • Ouvert du lundi au dimanche de 12h à minuit

Et aussi

Un simple esquimau, croyez-vous ? En fait, celui-ci est un peu la Rolls du genre. Une glace vanille certes, mais version bourbon de Madagascar, agrémentée d’une fine base de biscuit amandes et châtaignes. Et bien sûr, l’enrobage chocolat, noir, 75% de cacao de Madagascar, est à la hauteur. Signé Jean-Paul Hévin, ceci n’est pas un esquimau, c’est l’Exquis Momo.

Autres articles

Les meilleurs serruriers de Paris

administrateur

Les meilleurs escape games horreur de Paris

administrateur

Les meilleurs cavistes de Paris

administrateur

Top des meilleures terrasses de Paris

administrateur

6 boutiques érotiques à Paris à visiter absolument !

administrateur

Les meilleures adresses où manger une babka à Paris

administrateur