1001-paris.com
Pizza à Paris
Top sur Paris

Pizza à Paris : et sinon, à part Big Mamma ?

Devant l’avancée impériale des restaurants du groupe parisien – cinq au total dont Mamma Primi, East Mamma et le petit dernier Popolare –, s’organise une résistance rivalisant plutôt très bien. Nous sommes allés tester les nouveaux conquérants de la pizza à Paris.

Mio Posto : toute l’Italie concentrée

pizza à Paris
pizza à Paris

Fermé, le restaurant solidaire Manger a retrouvé un repreneur italien avec Mio Posto, cantine immense ouvrant sur une mini-trattoria d’une dizaine de places, longée d’un grand comptoir et d’une salle façon grand loft avec sol en damier, canapés et déco indus. Le concept de Roberto Castellano et Domenico Galluccio, deux Italiens déjà à la tête d’une première adresse à Belleville, proposant ici pizzas et petits plats italiens. Avant le test, mise en bouche au Lulu, cocktail phare à la bergamote italienne, lemongrass, céleri, soda et prosecco, préparé par un ex du Chiltern Firehouse, hôtel huppé de Londres. Choix large à la carte des pizzas. 14 recettes, bianche ou rosse (avec ou sans sauce tomate) chacune sortant ici d’un four à bois rapporté de Naples. Résultat franchement efficace avec des pizzas alvéolées, légères, croustillantes là où il faut, un moelleux correct et des garnitures sentant bon l’Italie (charcuteries de Calabre, stracciatella de Campanie…). Mention spéciale à la Diavoletto, tomate, mozzarella et son saucisson piquant juste. Commander absolument le tiramisu maison en dessert ou la pastiera napoletana, un gâteau typique napolitain.

  • Mio Posto au 24 rue Keller, 75011.
  • M°9 Voltaiire,
  • M°5 Bréguet-Sabin
  • M°8 Ledru-Rollin
  • Ouvert tous les jours de 12h00 à 15h00 et de 18h00 à 23h00. Pizzas de 11 à 18 euros.

Da Graziella : Naples dans l’assiette

pizza à Paris
pizza à Paris

Le décor hérité par la belle Graziella vaut de l’or. Sous les fresques années 20 d’une ancienne oisellerie qu’on avait découverte du temps de chez Vivant, flotte désormais une bonne odeur de pizza. Celles concoctées par une Napolitaine, une vraie, expatriée un temps à Boston, amoureuse de Paris et d’un Parisien et décidée à sortir la pizza de ses rêves. Passé le rapatriement du four à bois de Naples (marbre vert pour matcher avec le décor), la recette de pâte au point (levée entre 8 et 12 h et plongée dans le frais de la cave, aux côtés de bons vins) et voici Graziella, maîtresse de maison au glamour parfait, tablier noir comme Mamma servant ses pizzas à vingt convives pas plus. Ambiance maison donc, doux service de Marie-Clotilde et à la carte, deux versions « classique », moelleuse et à taille humaine (évitant l’effet bedaine) ou « fritte », spécialité de Naples, plus grasse, plus typique, toutes garnies « terroir », la totalité des produits provenant de la Campanie, des tomates au cochon noir de Caserta, de la bonne mozzarella de bufflonne à l’huile d’olive de Sorrento… Reste généralement de la place pour un dessert, pizza toujours, fourrée au chocolat maison, ou garnie de pommes caramélisées, façon tatin sortant du four.

  • Da Graziella
  • 43 rue des Petites Écuries, 75010.
  • M°7 Poissonière M°8 et 9 Bonne Nouvelle.
  • Ouvert le lundi, mardi, mercredi de 12h00 à 14h30 et de 19h00 à 22h30, jeudi et vendredi de 12h00 à 14h30 et de 19h00 à 23h30.
  • Pizzas de 11 à 19 euros.

Gemini Family : Un air de Mamma

pizza à Paris
pizza à Paris

Concurrent sérieux de Big Mamma, Gemini Family et ses trois restaurants fait bien, bon et goûteux. Pensé par deux trentenaires aux origines italiennes, Julia et Julien, le premier restaurant s’ouvre aux Halles, arrive rue Legendre avant d’amarrer tout proche des docks de Saint-Ouen. Dans un quartier fraîchement sorti de terre et où affluent les jeunes familles, l’enseigne s’offre 200 m² dédiés à la pizza et à la pasta. Jouant l’ambiance bistrot dans le décor, Gemini aligne 17 recettes de pizzas toutes sorties d’une Rolls des fours électriques, avec dans l’assiette un disque taillé extra-large, la pâte légère, croustillante sur les bords, et moelleuse à l’intérieur. Testée et approuvée, la Di Blegi, sa mozza, son speck, ses poivrons et son œuf sur le plat fait l’affaire parfaite, l’option sans gluten (+ 3 euros tout de même) réussit, elle, le miracle d’une pâte sachant dégonfler la bedaine. Immanquable en dessert, le cheesecake aérien du chef pâtissier Jonathan Blot (ex-Acide Macaron) servi sur assiette de grand-mère vaut le coup de cuillère.

  • Gemini Family
  • 21 rue de la Clé des Champs, Saint-Ouen 93400.
  • M°13 Mairie de Saint-Ouen.
  • Ouvert du lundi au vendredi de 12h00 à 14h30 et de 19h00 à 22h30, le week-end de 12h00 à 23h00.
  • Prix : pizzas de 11 à 17 euros. www.restaurantgemini.fr

Scotta : À la Parisienne

pizza à Paris
pizza à Paris

Dans la très bouillonnante rue de Cotte, posté en face du Marché d’Aligre, Scotta sort les pizzas dans un cadre ultra contemporain et anti-trattoria, deux patrons rompus à l’exercice – Boris Ronkov, créateur des pizzerias Lucky Luciano, et son associé Henrique Luz Dos Santos, ancien des Lyonnais chez Ducasse – aux affaires. De l’ex-restaurant à fondue n’excitant plus personne, les deux associés n’ont conservé que le comptoir en pin, passé le sol en mode béton ciré et revu la salle principale. Nouveau ton à la thématique industrielle avec fauteuils 50 et lustres métalliques, papier-peint fougères à la mode et lumière tamisée pour glamouriser l’affaire. Meilleur spot aux beaux jours, le jardin-terrasse couvert où une vingtaine de places fait rameuter tout le monde. Quant à la pizza, elle est ici généreuse, cuite au four électrique et juste croustillante sur les bords. Au choix, versions blanches (sans tomate) et dans la catégorie classique, de la pizza franchement gourmande, la Bresaola – sauce tomate, mozzarella et mozza di Bufala, tomates cerise, copeaux de parmesan et roquette – en numéro un des ventes mérité. Pour les gloutons, la crème brûlée craquante au Nutella est obligatoire en dessert.

  • Scotta
  • 11 bis rue de Cotte, 75012.
  • M°8 Ledru-Rollin.
  • Ouvert tous les jours de 12h00 à 14h30 et de 19h45 à 23h00.
  • Pizzas de 10 à 16 euros.
  • Tél. : 01 46 28 01 65

John Circus : À l’arrache

pizza à Paris
pizza à Paris

Avec son enseigne rayant l’ancien locataire (le Bistro Urbain), on ne donnait pas cher à ce John-là. Trop brouillon. Conservant la cuisine ouverte et la fresque murale d’avant, les deux potes Aurélien et Alexandre transforment l’affaire il y a quelques semaines en bar à cocktails et pizzeria, copiant-collant le concept (Moonshiner et Wanted sont déjà sur ce créneau) et la déco aux copains. Bricolé sur les bords, le restaurant peine à l’allumage comme au service mais réussit, presque étrangement, ses pizzas (four électrique). De la taille XXL, plus grande qu’un 33 tours, légère, croustillante sans trop l’être, et garnie dans sa recette à 10 euros, d’une formule efficace aux tomates, épinards et champignons. Pas de tralalas à la carte, les classiques Calzone et Regina sont là, accompagnées de quelques variantes à la truffe ou aux anchois. Meilleure place à deux sur les mange-debout, en solo face au comptoir aux airs sud-américain, les tables rondes étant elles calibrées pour les bandes.

  • John Circus
  • 103 rue du faubourg Saint-Denis, 75010.
  • M°4, 5 et 7 Gare de l’Est.
  • Ouvert du lundi au vendredi de 12h00 à 14h30 et de 18h00 à 2h00.
  • Pizzas de 10 à 16 euros

Tripletta

Après avoir réveillé Belleville avec leurs Triplettes, Valentin Bauer et Greg Cossu enchaînaient l’année dernière avec Tripletta. Cantine-paillotte aux pizzas sorties d’un four gaz/bois et aux recettes imaginées des mains d’un pizzaïolo franco-napolitain. Sur banquettes moleskine, sous les briquettes aux icônes et la Madone pour veiller, partie de pizzas gargantuesques et à bords épais avec en star à la carte : une Cheesus Christ au choix de fromages (mozza, parmesan, gorgonzola, provola fumée) divins.

  • Tripletta
  • 88 boulevard de Belleville 75020.
  • M°2 et 11 Belleville.
  • Ouvert tous les jours du lundi au vendredi de 12h00 à 14h30 et de 18h30 à 23h30, le week-end de 12h00 à 23h30.
  • Pizzas de 9 à 16 euros.

Wanted

Ouvert l’année dernière par le collectif du restaurant Les Petites Gouttes, ce restaurant revendiqué western spaghetti a l’allure des saloons américains, et fait trôner au bout d’un long comptoir un immense four à bois. À la manœuvre, un chef originaire de Calabre, expert en pizzas, déclinées rossa (avec une base de tomate) ou bianca (avec une base de mozzarella) en taille XXL, la pâte cuite au four à bois et les ingrédients frais disposés à la sortie. Passer ici les week-ends, la maison, abonnée aux sets de DJ’s (hip hop, soul, disco, funk…), vient de lancer ses soirées Burlesque et numéros d’effeuillage (chaque premier jeudi de mois).

  • Wanted
  • 46 bis rue de Meaux, 75019.
  • M°7 bis Bolivar.
  • Ouvert tous les jours du lundi au samedi de 8h00 à 00h00 et le dimanche de 10h00 à 00h00.
  • Pizzas de 12 à 17 euros.

Non Solo Pizze

Une référence dans le quartier de la place Victor Hugo. Pizzeria sicilienne, cette adresse a du charisme, avec dans son casting deux Siciliens, Mimmo, pizzaïolo le plus tatoué de Paris, et Danilo manager séducteur sachant faire chanter l’Italie. Décor chaleureux rouge tomate aux murs et dans l’assiette une pizza géante, cuite au feu de bois, pâte fine et croustillante, bords moelleux et aériens. Générosité côté toppings avec 100 % d’ingrédients venus de Sicile et en alternative, une série de plats du cru : pâtes à l’ail rose, filets d’anchois, escalope de veau gratinée… Le meilleur pour le dessert avec la Torta della mamma Lina, gâteau à la courgette confite et ricotta.

  • Non Solo Pizze
  • 5 rue Mesnil, 75016.
  • M°2 Victor Hugo.
  • Ouvert du mardi au dimanche.
  • Pizzas de 14 à 20 euros

A lire aussi les meilleurs restaurants italiens à Paris

Autres articles

Les adresses parisiennes de Jim Morrison

administrateur

Le Top 10 des cirques pour enfants à Paris

administrateur

Où manger une glace à Paris ?

administrateur

Pourquoi vivre seul à Paris vous rend plus fort ?

administrateur

Les meilleurs salons de tatouage de Paris

administrateur

Où manger les meilleurs sandwichs de Paris ?

administrateur