1001-paris.com
restaurant design à Paris

Où (bien) manger dans un restaurant design à Paris ?

Si vous ne pouvez plus voir la déco de votre appartement en peinture, un rafraîchissement s’impose. Pour joindre l’utile à l’agréable, rien de mieux que quelques visites de restaurants bons et beaux pour retrouver l’inspiration. Voilà 5 adresses design pour vous aider à relooker votre intérieur et passer l’hiver dans un cocon flambant neuf.

Wild and the moon et sa déco green

Pour sa dixième adresse dans le monde (et 8e à Paris), Wild & The Moon investit l’ancienne boutique Marc Jacobs, rien que ça. Côté cuisine, l’enseigne saine et vegan lancée par Emma Sawko conserve la même recette. À la carte de sa nouvelle cantine, on retrouve les célèbres jus énergétiques, des gâteaux gourmands et même des sandwichs à base de vromage (réalisé avec de la noix de cajou). La déco minimaliste, elle, a été imaginée par le studio be-poles et rappelle les coffee-shops de Brooklyn. Terrariums, plantes grasses, banquette en velours jaune moutarde et mur brut sont autant d’idées qu’on reprend volontiers chez nous.

  • Wild and the moon
  • 19 place du Marché Saint-Honoré, 1e
  • Ouvert tous les jours de 9h à 22h (sauf le dimanche jusqu’à 20h)

Libra et sa déco ethnique-chic

Il faut se faufiler dans les ruelles discrètes du 7e arrondissement pour découvrir ce restaurant franco-iranien. La cheffe, Sayeh Zomorrodi, était venue s’installer à Paris pour devenir architecte et elle a finalement laisser parler sa fibre design à travers Libra. Au-dessus d’une confortable banquette en velours, un tapis perse en laine se déploie de tout son long, comme une œuvre d’art. On aime aussi les suspensions en laiton et les cactus dans la vitrine. Et pour ne rien gâcher, le plaisir se joue aussi dans l’assiette autour du délicieux steak torshe, du bœuf mariné à la grenade, noix et herbes fraîches qu’on marie forcément à du riz safrané. Sans parler de la réconfortante mousse au chocolat maison et aux éclats de pistache.

  • Libra
  • 27 rue Augereau, 7e
  • Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 (14h le lundi) et de 19h à 22h30 (22h le lundi)

L’Hôtel des Grands Boulevards et sa déco romantique

Nommée Designer de l’Année en 2015, la talentueuse Dorothée Meilichzon n’en finit plus de dessiner les restaurants de Paris. On lui doit notamment la déco de la pizzeria Atelier Bizzo, celle de l’hôtel Panache et de l’Hôtel des Grands Boulevards. Dans un immeuble fin XVIIIe, l’adresse se trouve au fond d’une petite cour, en retrait du boulevard Poissonnière. L’inspiration de la designer pour le restaurant italien ? Marie-Antoinette et l’ambiance feutrée du Petit Trianon. Le passe-plat, par exemple, ressemble à ceux qu’on pouvait voir à Versailles. On déguste donc les gnocchi au pesto de Giovanni Passerini dans le jardin d’hiver, sur des coussins rose poudré et une table au bois usé. Quant aux appliques en bronze vieilli, elles iraient aussi très bien dans un studio parisien.

  • Hôtel des Grands Boulevards,
  • 17 boulevard Poissonnerie, 2e
  • Ouvert tous les jours de 12h à 14h et de 19h à 22h30

Beefbar et sa déco Art Nouveau

Créé à Monaco par Riccardo Giraudi, le Beefbar s’installe à Paris, au cœur du Triangle d’or. Auparavant, c’était une adresse mythique – la Fermette Marbeuf – qui se tenait entre ses murs. Les architectes Humbert & Poyet ont rénové le lieu et sont parvenus à magnifier la déco Art Nouveau. Le résultat est à couper le souffle. On ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel dès l’arrivée : la verrière est entourée de toute part de panneaux illustrés. La grande salle reprend les codes du début du siècle et on retrouve des motifs floraux au sol, du velours rose et du marbre vert. Dans l’assiette, outre des viandes d’origine française, c’est le bœuf de Kobé qui s’encanaille notamment dans d’excellents baos vapeur. Chic, chic, chic.

  • Beefbar
  • 5 rue Marbeuf, 8e
  • Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30

Zebra et sa déco élégante

Face à la Maison de la Radio, cette néo-brasserie semble avoir été taillée dans un bloc de granit noir. Orchestrée par Alexandre Giesberg à qui l’on doit déjà Roco et Daroco, cette adresse contemporaine jouit d’un décor ultra léché. Ici, les belles matières sont à l’honneur et en absence de nappe, les tables se parent de marbre vert. La vertigineuse hauteur sous plafond est sublimée par des suspensions aériennes. Blotti dans la banquette en demi-lune, on déguste des Saint-Jacques au coulis de cresson et une régalante purée-saucisse à arroser d’un bon Bourgogne. Et, bonne nouvelle, la formule déjeuner entrée-plat-dessert est à 26 euros.

  • Zebra
  • 1 rue des Boulainvilliers, 16e
  • Ouvert tous les jours, de 7h30 à minuit

Autres Articles

L’histoire du quartier d’Aligre en 3 lieux emblématiques

administrateur

On a testé : les escape games à faire chez soi

administrateur

On a testé : La Casbah, le repaire qui va faire du ramdam

administrateur

Une journée dans le 9e arrondissement de Paris

administrateur

Où célébrer la culture féministe à Paris ?

administrateur

On a testé un cours de pâtisserie de Nicolas Paciello

administrateur

Une journée dans le 12e arrondissement de Paris

administrateur

On a testé : Bobi, la première cantine philippine de Paris

administrateur

On a testé des croisières oenologiques

administrateur