1001-paris.com
Image default
Top sur Paris

Restaurants afghans à Paris : les meilleures adresses

Trop souvent méconnue, la gastronomie afghane est à la croisée des chemins entre l’Orient et l’Occident. Situé sur la Route de la Soie, le pays a donné à sa cuisine des saveurs d’Inde, d’Iran et de Chine. Voilà nos 5 restaurants préférés pour manger afghan à Paris.

Pour des raviolis végétariens : Kootchi

Non loin de l’Institut du Monde Arabe, la façade bleu ciel de cette cantine afghane attire immédiatement l’attention. Sous des parasols vert sapin aux couleurs d’une marque de jus de fruits, on peut profiter d’une micro-terrasse. À l’intérieur, les murs se parent de tentures bariolées et d’instruments folkloriques. Le dépaysement est au rendez-vous. Le lieu doit son nom au propriétaire, Kootchi, né en Afghanistan. On vient ici pour l’ambiance chaleureuse et pour découvrir une cuisine parfumée. Dans l’assiette, les raviolis ashak sont fourrés aux poireaux puis déposés sur du yaourt à la menthe. Le tout est ensuite recouvert d’une sauce à la viande. Gourmand. Notre voisin de table a goûté à une autre spécialité, le riz palaw, servi avec du bouillon, de la viande et des raisins secs. Et il semble ravi de son choix. Un bon souvenir !

  • Kootchi
  • 40 rue du Cardinal Lemoine, 5e
  • Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 15h et de 19h à 23h
  • Menu déjeuner : 12,50€

Pour séduire un fan de barbaque : Buzkhashi

À peine arrivé, il faut faire un choix amusant. Va-t-on s’asseoir, comme en Afghanistan, en tailleur sur des banquettes en kilim ou à une table classique ? C’est parti pour la méthode traditionnelle, en n’oubliant pas de déplier ses jambes de temps à autre pour éviter les fourmis. Nous voilà donc, entre amis, prêts à dévorer un festin afghan. Un détail saute aux yeux quand les plats arrivent face à nous : les couleurs semblent essentielles dans cette cuisine. On croque dans les mantous, de savoureux raviolis à la viande nappés de yaourt à la tomate. À l’aide d’une fourchette, on les plonge dans une sauce aux herbes. Puis l’odeur de l’agneau mariné vient nous caresser les narines : à nous les brochettes kabobs ! Et pour laisser couler ce repas généreux, sirotez un dorh – une boisson au yaourt, concombre, citron et menthe. Enfin, un conseil : pensez à réserver pour ne pas vous retrouver le bec dans l’eau.

  • Buzkhashi
  • 7 rue des Dames, 17e
  • Ouvert du lundi au samedi, de 19h à 22h30

Pour une cuisine familiale : L’Afghanistan

Au cœur du 11e arrondissement, cette table familiale avec pierres apparentes a plutôt misé sur la bonne cuisine que sur le décor. Ça tombe bien, on est venu pour se régaler – après avoir pris le soin de réserver. L’adresse appelle chaque client à prendre son temps : le service va à son rythme et mieux vaut bavarder avec ses voisins pour ne pas s’impatienter. Quand la commande arrive, dégainez votre nan et plongez-le allègrement dans le borani kadou, une compotée de potiron, tomates et épices adoucie par du yaourt. Notre plat préféré ici, outre les raviolis mantous et ashaks, est le shalgham. Ce veau au navet confit et au gingembre est servi avec du riz au cumin. Les saveurs sont équilibrées et le résultat excellent. Et on finit toujours par une glace maison à la cardamome et aux pistaches nappée d’un sirop à la griotte.

  • L’Afghanistan
  • 48 rue Saint-Maur, 11e
  • Ouvert du mardi au samedi de 19h30 à 23h. Au déjeuner le samedi de 11h30 à 14h

Pour un aperçu complet de cette gastronomie : L’Afghani

À quelques encablures du Sacré-Cœur, voilà un restaurant afghan qui a des airs de chalet suisse. Du lambris court le long des murs, rehaussé par une robe afghane aux tons vifs. Il fait assez sombre dans cette salle à manger. S’il y a de la place, aventurez-vous au sous-sol, des poufs et des tapis habillent le carrelage blanc. Pour entrer dans le vif du sujet et avoir un beau panorama de cette gastronomie, on choisit l’assortiment d’entrées. À nous une valse de beignets. Aux courgettes, au chou-fleur (Gol-é-Karam), au potiron, aux pommes de terre (pakawra)… Et avec ça, un pain garni aux légumes appelé bolani. On se laisse ensuite tenter par la spécialité : une omelette khaguina coiffée de pousses d’oignons. Les portions sont généreuses et savoureuses. On y retournera !

  • L’Afghani
  • 16 rue Paul Albert, 18e
  • Ouvert du lundi au samedi de 20h à 23h. Au déjeuner le samedi de 12h30 à 14h30

Autres articles

Les restaurants avec terrasse à Paris : notre sélection

administrateur

Restaurants étoilés à Paris : les meilleures adresses

administrateur

Le Top 10 des fermes pour enfants à Paris (et alentours)

administrateur

Les meilleures boutiques de cactus et plantes grasses à Paris

administrateur

Parcours : les bars flippants de Montmartre à la Belle Epoque

administrateur

Les meilleures adresses algériennes à Paris

administrateur